Allergie aux acariens : quelles précautions dans la chambre ?

Un matelas peut contenir jusqu’à 2 millions d’acariens, selon l’ASEF (Association santé environnement France). Aussi, pour limiter leur exposition aux acariens (à défaut de pouvoir les éliminer complètement), les personnes allergiques doivent prendre différentes précautions dans la chambre :

Installer une housse antiacariens sur le matelas plutôt que de choisir un matelas antiacariens imprégné d’un produit chimique acaricide (potentiellement toxique) dont l’efficacité est éphémère. Même morts, les acariens conservent leur pouvoir allergisant. En les enfermant hermétiquement, les housses antiacariens évitent que les acariens de la literie ne soient en contact avec le dormeur. Il n’existe pas de label officiel, mais l’Afpral (Association française pour la prévention des allergies) recommande certaines marques (Immunoctem notamment).

Aérer la chambre largement et longuement tous les jours, même en hiver. Et aérer le lit quotidiennement, fenêtre ouverte.

• Maintenir la température à 19 °C maximum en période de chauffe (les acariens se multiplient davantage en cas de température élevée, entre 20 et 30 °C). Et maintenir un taux d’humidité inférieur à 60 % car un air trop humide favorise la multiplication des acariens.

Choisir une couette et un oreiller garnis avec des matières synthétiques ou des fibres anti-acariennes Allerban (Dacron), approuvées Haute Qualité environnementale pour allergiques (HQE-A) et labellisées « allergènes contrôlés » par l’Association de recherche clinique en allergologie et asthmologie (ARCAA).

• Supprimer les sommiers tapissiers et privilégier un sommier à lattes qui assure une meilleure circulation de l’air.

Laver les draps toutes les semaines à 60 °C (température nécessaire pour tuer les acariens). Et laver couette, couverture, oreiller, peluche tous les 3 mois à 60 °C.

• Pour les enfants, limiter le nombre de peluches dans le lit (pas plus de 3) et les choisir lavables en machine.

• Faire régulièrement le ménage avec un aspirateur muni d’un sac de type HEPA 13 (ou plus). Et dépoussiérer les meubles avec un chiffon microfibre légèrement humide.

A lire aussi :

Allergie aux acariens : un nouveau mode de désensibilisation

5 endroits auxquels on ne pense pas pour traquer les allergènes

Pour plus de détails, cliquez sur: Allergie aux acariens : quelles précautions dans la chambre ?