Affaire Grégory : la garde à vue de Murielle Bolle reste valide

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Dijon a jugé que la garde à vue en 1984 de Murielle Bolle n’était pas contraire à la Constitution.

Pour plus de détails, cliquez sur: Affaire Grégory : la garde à vue de Murielle Bolle reste valide