Journée internationale des droits des femmes: "Il faut traquer ces inégalités femme-homme et les sanctionner" Macron n'aurait pas dû prononcer cette phrase

POLITIQUE – A la mi-journée, Emmanuel Macron s’est engagé fortement dans la lutte contre les inégalités femme-homme. En visitant une entreprise jugée exemplaire, le chef de l’Etat confirmait que son gouvernement allait publier la liste de ceux qui ne respectent pas la loi en matière d’égalité salariale. « Il faut traquer ces inégalités et les sanctionner fortement », a promis le président de la République.

« Faire respecter la loi est une urgence mais c’est en amont qu’il faut faire changer les mentalités », lui a répondu au Sénat Céline Boulay-Espéronnier, élue LR de Paris. « L’exemple doit venir du sommet de l’Etat », a martelé cette membre de la délégation aux droits des femmes du Sénat qui a ciblé directement Emmanuel Macron, comme le montre la vidéo en tête d’article.

C’est précisément la constitution de son cabinet, très loin de la parité (voir ci-dessous), qui est mise en cause. « Parmi les douze conseillers nommés auprès du président de la République, on ne compte qu’une seule femme. Et sur 53 membres de son cabinet, 13 femmes, cela fait 22% », a-t-elle comptabilisé, en demandant aussi à Marlène Schiappa d’être sa porte-parole auprès du Président pour qu’il inverse la courbe. C’est finalement Muriel Pénicaud qui lui a répondu, sans lui apporter de réponse en concluant son intervention en admettant qu’il y a « encore du travail à faire ».

Comme le montre les captures du site de l’Elysée, il y a bien une seule femme sur les douze membres du cabinet. Il y aussi 16 femmes sur les 51 conseillers, soit 31%.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Contrairement au gouvernement, le cabinet d’Emmanuel Macron à l’Élysée n’est vraiment pas paritaire

Face aux inégalités hommes-femmes, pourquoi le gouvernement fait des sciences une priorité

Elles rebaptisent les noms des rues pour la journée des droits des femmes

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Pour plus de détails, cliquez sur: Journée internationale des droits des femmes: "Il faut traquer ces inégalités femme-homme et les sanctionner" Macron n'aurait pas dû prononcer cette phrase