La Finlande élue "pays le plus heureux": pourquoi les pays nordiques nous dament toujours le pion

BONHEUR- La Finlande a été élue « pays le plus heureux au monde » par le World Happiness Report 2018, qui classe 156 pays selon le niveau d’épanouissement de ses habitants.

Ce rapport annuel, publié par le Réseau de solutions pour le développement durable (SDSN) en collaboration avec de nombreux auteurs internationaux, place d’autres pays nordiques en tête du classement.

La Norvège, le Danemark et l’Islande sont respectivement en 2e, 3e et 4e, suivis par la Suisse, les Pays-Bas, le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Suède et l’Australie, qui viennent compléter le top 10.

Le Royaume-Uni, qui peine à se hisser dans les 20 premiers, se classe à la 19e place. Les citoyens britanniques qui souhaitent être vraiment épanouis sont encouragés à s’installer à Royal Leamington Spa, dans les West Midlands, ex-ville la plus agréable du pays.

Le rapport des Nations-Unies repose sur un ensemble de sondages menés par Gallup International entre 2015 et 2017 et prend en compte les notes attribuées par les habitants de divers pays, sur une échelle de 0 à 10. Chaque sondage interrogeait un millier de personnes par an dans chaque pays.

L’étude a ensuite examiné le niveau de bonheur ressenti, ainsi que les données en fonction de six catégories (le PIB par habitant, les aides sociales, l’espérance de vie, les libertés individuelles, la générosité et l’absence de corruption) afin d’objectiver les écarts constatés selon le pays de résidence.

La Finlande obtient la meilleure note pour ses libertés politique, d’expression, de culte, et sa tolérance religieuse. D’après les auteurs, tous les pays arrivant en tête de ce classement, et notamment les pays nordiques, obtiennent non seulement des résultats élevés pour leur niveau de revenus, l’espérance de vie et les aides sociales, mais également pour le sentiment de liberté, de confiance et la générosité.

Ce rapport, initié par les Nations-Unies en 2012, se penche pour la première fois sur le degré de bonheur des immigrés dans les pays sondés. D’après les données recueillies dans 117 pays, la Finlande se hisse également à la première place dans ce domaine.

Coco Wu, une Chinoise de 23 ans, a pris la décision de s’y installer il y a deux ans pour la gratuité des frais d’inscription à l’université. « Ce que je préfère en Finlande, c’est la liberté. Je peux décider de mes études, débattre avec mes professeurs. On écoute et on respecte mon point de vue. Les gens sont très tolérants vis à vis des immigrés », nous confie-t-elle.

« Les Finlandais sont heureux car ils comprennent que le bonheur est un sentiment simple. Ils peuvent apprécier de vivre en toute simplicité sans chercher à vouloir posséder toujours davantage. Ils entretiennent également des relations simples en société, sans l’esprit de compétition qui existe en Chine. Et, bien sûr, il y a ici une très bonne qualité de vie. C’est une société très égalitaire avec des revenus et un niveau d’imposition élevés. L’égalité hommes-femmes est également généralisée. »

Selon Meik Wiking, directeur général de l’Institut danois de recherche sur le bonheur, « le secret du bonheur nordique repose sur leur capacité à endiguer le malheur. En d’autres termes, ceux qui s’estiment très malheureux sont peu nombreux ».

« Si la Finlande arrive en tête du classement des pays les plus heureux, c’est parce que ses habitants obtiennent de meilleurs résultats que les autres populations sondées. Cela ne signifie pas que la Finlande est une utopie, ni que les Finlandais sont toujours heureux, mais que la moyenne finlandaise est relativement plus élevée en raison d’un nombre de malheureux plus bas qu’au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis. Cela revient à dire que la Finlande est le pays le moins malheureux au monde. »

En ne prenant que le PIB par habitant comme indicateur de richesse, il souligne que la Finlande est en réalité nettement plus ‘pauvre’ que les pays caracolant en tête du classement. « Il est intéressant de comparer la Finlande et le Royaume-Uni car ces deux pays ont un PIB par habitant similaire; cependant la Finlande transforme bien mieux cette richesse en bonheur que le Royaume-Uni. »

« Le niveau d’imposition en Finlande, qui est pourtant l’un des plus élevés au monde, est largement soutenu par sa population, qui y voit une forme d’investissement pour la qualité de vie de tous. Le bonheur est intrinsèquement lié à la gratuité des soins de santé et des frais de scolarité. »

Le fait que le Royaume-Uni ne se hisse pas parmi les dix premiers du classement ne traduit pas une situation inquiétante pour autant. En effet, selon le Bureau britannique des statistiques (ONS), le niveau de bonheur tend à augmenter sensiblement dans le pays. Selon un rapport publié le mois dernier, l’indice de mesure du bonheur est passé de 7,29 sur 10 en 2011 (date de la première étude) à 7,52 en 2017.

Le Royaume-Uni semble avoir vécu un tournant entre 2016 et 2017, les femmes se déclarant plus épanouies et plus heureuses que les hommes, mais également plus anxieuses.

Cet article, publié à l’origine sur le HuffPost britannique, a été traduit par Tessa Christie pour Fast For Word.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

BLOG – 3 manières de s’inspirer de la Finlande pour mieux vivre en France

La création géniale de ce Finlandais rend les lacs gelés bien plus drôles

La Finlande a fêté ses 100 ans avec le compte à rebours le plus fou du réveillon

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Pour plus de détails, cliquez sur: La Finlande élue "pays le plus heureux": pourquoi les pays nordiques nous dament toujours le pion