"On a bien géré": les Jeunes avec Macron satisfaits de la politique migratoire controversée du gouvernement

POLITIQUE – La (jeune) machine est maintenant en marche. Samedi 17 mars, en banlieue parisienne, plusieurs centaines d’adhérents des « Jeunes avec Macron » ont désigné leur toute nouvelle équipe dirigeante et fixé leurs objectifs, lors de leur première Convention nationale. Devant plusieurs membres du gouvernement et le premier ministre Édouard Philippe, l’organisation aux 25.000 adhérents revendiqués a présenté son « délégué général » (Martin Bohmert) et défini les orientations d’une organisation aussi cadenassée que celle de La République en marche (LREM).

Après avoir récolté un bilan apparemment très positif de la première année du quinquennat, Le HuffPost a questionné cette jeune génération de militants sur l’un des dossiers chauds du gouvernement. Alors que le projet de loi asile et immigration a révélé certaines fractures au sein même de la majorité, que pensent les « Jeunes avec Macron » de la politique migratoire menée jusqu’ici par Gérard Collomb? Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article, deux mots prononcés régulièrement par le ministre de l’Intérieur résument bien les réponses des jeunes militants.

Il faut trouver un équilibre entre l’humanité et la fermeté. Il faut accueillir des gens qui sont dans le besoin. Mais surtout, surtout, avoir une politique migratoire réglementée pour éviter les abus. Hugo, « Jeune avec Macron »

Si le projet de loi asile et immigration divise certains députés LREM, il semble donc faire l’unanimité chez les jeunes militants macronistes que nous avons rencontrés.

Mais le débat sur ce dossier est toutefois loin d’être terminé. En avril, associations, policiers et autres acteurs du dossier défileront lors d’auditions prévues à l’Assemblée nationale. Invitée de l’émission « Questions d’info » LCP-AFP-Le Point, le 1er mars, la rapporteure du projet à l’Assemblée Elise Fajgeles (LREM) a promis « des propositions d’évolution » (notamment sur la durée maximale de rétention) mais en gardant « un objectif d’efficacité ».

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Les députés LREM ne veulent plus que les médias les appellent « députés LREM »

Ce député LREM met en garde son parti après la participation au Congrès PS

Cette députée LREM publie la « lettre d’un racisme inouï » qu’elle a reçue à l’Assemblée

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Pour plus de détails, cliquez sur: "On a bien géré": les Jeunes avec Macron satisfaits de la politique migratoire controversée du gouvernement