Cynthia Nixon pourrait devenir la 1ère gouverneure lesbienne des États-Unis, mais va avoir du pain sur la planche

ÉTATS-UNIS – Les Américains ont-ils encore envie de voter pour une célébrité sans carrière politique? Après l’arrivée au pouvoir de Donald Trump et les rumeurs -maintes fois démenties- d’une candidature d’Oprah Winfrey pour la présidentielle de 2020, au tour de l’actrice Cynthia Nixon de se jeter dans l’arène électorale.

La comédienne connue dans le monde entier pour son rôle de Miranda Hobbes dans la série « Sex and the City » a annoncé ce lundi 19 mars qu’elle participerait aux primaires démocrates du 13 septembre dans le but de remplacer le gouverneur sortant de l’État de New York le 6 novembre 2018.

À 51 ans, l’Américaine récompensée par deux prix Tony pour ses performances à Broadway a déclaré sur son compte Twitter son amour pour la ville de New York et appelle au changement face à l’écart de richesse grandissant qui frappe la ville. « Together, we can win this fight » (« ensemble nous pouvons gagner ce combat », en français), sera son mot d’ordre pour la campagne.

Candidature symbolique du renouvellement politique

« J’aime New York, mais nos responsables nous ont laissé tomber, nous sommes maintenant l’Etat le plus inégalitaire du pays », déclare Cynthia Nixon dans un clip de deux minutes proposant aussi d’améliorer le métro new-yorkais.

« Je n’en peux plus des politiques plus préoccupés par les titres des journaux et par leur pouvoir que par notre sort », ajoute l’actrice dans cette vidéo, où on la voit en famille, prendre le train ou marcher dans les rues de New York (ci-dessous).

I love New York, and today I’m announcing my candidacy for governor. Join us: https://t.co/9DwsxWW8xXpic.twitter.com/kYTvx6GZiD

— Cynthia Nixon (@CynthiaNixon) March 19, 2018

Mère de trois enfants et mariée depuis 2012 à une militante pour les droits LGBT, Cynthia Nixon incarne une candidature symbolique du renouvellement politique.S’il elle l’emportait, elle deviendrait la première femme à être gouverneure de New York mais aussi la première personne ouvertement gay à occuper le poste dans l’État et le reste du pays.

Longue route pour se faire reconnaître

La route est cependant encore longue. Nixon part de loin face au gouverneur démocrate Andrew Cuomo, qui espère être réélu le 6 novembre pour un troisième mandat dans ce bastion démocrate qu’est New York.

Dans un sondage réalisé la semaine dernière par l’université Siena College, alors que la rumeur montait sur la possibilité d’une candidature de l’actrice, seuls 19% des électeurs démocrates interrogés se disaient prêts à voter pour elle lors des primaires démocrates de septembre, contre 66% pour Cuomo.

Bien que beaucoup d’électeurs reconnaissent le nom de Cynthia Nixon, 60% des personnes interrogées soulignaient par ailleurs n’avoir « aucune opinion » sur elle. Andrew Cuomo, qui peut compter sur 52 % d’opinions positives, incarne au contraire l’homme politique expérimenté à la pointe des grandes causes démocrates face à Donald Trump. Mais il représente aussi un système gangrené, avec l’un de ses anciens adjoints récemment condamné pour corruption.

Contre toute contribution des grandes entreprises

Cynthia Nixon, très engagée pour la promotion de l’éducation publique et présente dans de nombreuses manifestations s’opposant à la politique de Trump sur l’immigration ou les droits LGBT (ci-dessous), n’est pas non plus dépourvue de réseau parmi de puissants démocrates.

Elle semble avoir le soutien du maire démocrate de New York, Bill de Blasio, récemment réélu et aux relations extrêmement tendues avec l’actuel gouverneur de l’Etat. La femme de l’actrice, Christine Marinoni, travaillait d’ailleurs jusqu’à récemment pour la mairie de New York. Interrogé dimanche par le New York Post, le maire a néanmoins démenti « toute implication » dans sa campagne -avant de dénoncer le « statu quo » incarné par Andrew Cuomo.

Sur sa page d’appels à contribution pour sa campagne, l’actrice reprend notamment certains principes posés par le candidat de la gauche radicale Bernie Sanders pour l’élection présidentielle 2016: elle refuse notamment toute contribution de grande entreprise.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Facebook suspend une entreprise liée à la campagne de Trump

Ce futur livre sur Trump est déjà un best-seller, et ça agace le président

Trump s’est arrangé pour priver le n°2 du FBI d’une partie de sa retraite

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Pour plus de détails, cliquez sur: Cynthia Nixon pourrait devenir la 1ère gouverneure lesbienne des États-Unis, mais va avoir du pain sur la planche