Manifestations: 65.000 manifestants à Paris selon la CGT, 49.000 selon la police et 48.000 selon les médias

Grève de 22 mars 2018, au moins 65.000 manifestants à Paris selon la CGT, 49.000 selon la police.

GRÈVE – Des milliers de manifestants dans les rues, à Paris, Marseille ou encore dans le Nord, des écoles bloquées et un trafic SNCF perturbé… Ce jeudi 22 mars, fonctionnaires et cheminots défendaient ce jeudi 22 mars leur statut et un service public de qualité, face à un gouvernement déterminé à « poursuivre les transformations ».

A Paris, la CGT a recensé 65.000 participants avec plus de 25.000 personnes dans la manifestation des cheminots, partie vers 14h30 de la gare de l’Est et quelque 40.000 dans celle des fonctionnaires, partie de Bercy. Les deux cortèges ont convergé vers 16h30 place de la Bastille. Le responsable syndical a précisé qu’il manquait encore les chiffres dans une soixantaine de villes. Mais selon la préfecture de police, les deux manifestations ont réuni (« seulement ») 49.000 participants à Paris avec 32.500 personnes dans le cortège des fonctionnaires et 16.500 dans le cortège des cheminots.

Au niveau national, la CGT évoque la présence de plus de 500.000 personnes, soit autant que pendant les manifestations du 10 octobre dernier, qui comptait deux syndicats de plus. Bien en deçà de ce chiffre-là, la police parle, elle, de 130.000 personnes, sans comptabiliser Paris. De fait, en ajoutant les 49.000 participants que les forces de l’Odre ont comptés dans la capitale, le chiffre national de la police est de 179.000 personnes. l’AFP, en se basant sur des chiffres de la police, estime quant à elle, à 198.000 le nombre de manifestant dans toute la France.

Le collectif des médias qui a établi une troisième estimation, grâce à sa nouvelle méthode de comptage fait état de 34.700 manifestants fonctionnaires et 13.100 cheminots à Paris, soit en tout 47.800 manifestants dans la capitale, ce qui reste moins que les chiffres donnés par la CGT et par la police.

EN DIRECT #22Mars 47.800 manifestants ont défilé à Paris

34.700 fonctionnaires, 13.100 cheminots (comptage indépendant réalisé pour un collectif de médias dont BFMTV) https://t.co/tlqDJM5aqqpic.twitter.com/3Wa40K2iW3

— BFMTV (@BFMTV) 22 mars 2018

Fumigènes, tambours, sifflets et musique rock

Les cheminots ont donné le ton à grand renfort de fumigènes, tambours, sifflets et musique rock. « Ces manifestations convergentes, c’est l’expression d’un besoin de service public de qualité dans tout le territoire », a déclaré à l’AFP Philippe Martinez, le patron de la CGT qui a fait un passage dans les deux manifestations.

Des jeunes, cagoulés, se sont livrés à des dégradations et ont lancé des projectiles sur les policiers, qui ont répliqué en usant d’un canon à eau et de gaz lacrymogènes, dans le cortège parisien. A Nantes également, des échauffourées ont eu lieu entre jeunes et policiers et à Bordeaux la préfecture a signalé quelques dégradations.

A l’appel de leur intersyndicale (CGT, Unsa, Sud et CFDT), les cheminots protestent contre la volonté du gouvernement de réformer la SNCF par ordonnances, en transformant l’entreprise en société anonyme et abandonnant le statut de cheminots à l’embauche.

Ils se sont mis en grève davantage qu’attendu à l’appel de l’Unsa et SUD (2e et 3e), avec un taux de 35,4% de grévistes selon la direction (à la prise de service). Avant même la grève en pointillé lancée le 3 avril pour trois mois, la journée était marquée pas de fortes perturbations, notamment avec deux TGV sur cinq, un Transilien sur trois.

Sept organisations de fonctionnaires (CGT, FO, FSU, CFTC, Solidaires, FA-FP et CFE-CGC) ont appelé à la mobilisation, soit deux de moins (CFDT et Unsa) que lors de la première journée d’action le 10 octobre. Ce jour-là, la CGT avait comptabilisé 45.000 manifestants à Paris et 400.000 dans toute la France. Les autorités avaient recensé respectivement 26.000 et 209.000 personnes.

À voir également sur Le HuffPost:

Lire aussi :

Manifestation à Paris: les images des heurts entre casseurs et policiers

La grève bien suivie à la SNCF, 400.000 manifestants en France selon la CGT

Écoles, gares, aéroports… Les conséquences prévues de la grève de ce jeudi

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

Pour plus de détails, cliquez sur: Manifestations: 65.000 manifestants à Paris selon la CGT, 49.000 selon la police et 48.000 selon les médias