10% de gens ont de la cocaïne sur les doigts…sans en consommer  

Vous avez peut-être de la cocaïne sur les doigts, même si vous n’avez jamais consommé ce stupéfiant. C’est ce qu’a démontré une étude néerlandaise menée par six chercheurs affiliés à l’université de Surrey en Grande-Bretagne, à l’Institut de médecine légale de la Hague et l’université de technologie de Delft aux Pays-Bas.

L’étude, relayée par Slate, est en partenariat avec la firme anglaise Intelligent Fingerprinting. Elle sera bientôt dévoilée dans la revue spécialisée Clinical Chemistry, faisant suite à une première publication en 2017.

13% de gens concernés

Le but des recherches étaient de tester la fiabilité d’un test de dépistage de drogue par emprunte digitale via spéctrométrie de masse. Les scientifiques ont constaté la présence de cocaïne sur les mains de 13% de gens n’ayant jamais consommé de drogues. Sur 1% des empruntes, il y avait des traces d’héroïne.

Quant à la bonne foi des participants, le test, « établissant un seuil de significativité », permet de distinguer la présence de drogue due à une consommation de celle issue d’un transfert secondaire. Mais comment expliquer de tels résultats?

« Croyez le ou non, mais la cocaïne est un contaminant environnemental très commun – on sait qu’elle est présente sur de nombreux billets de banque », commente Mélanie Bailey, co-auteur de l’étude. « Mais nous avons tout de même été surpris d’en détecter dans un si grand nombre de nos échantillons d’empruntes digitales », ajoute-t-elle. Selon l’étude, une simple poignée de main peut suffire et un nettoyage au savon ne suffit pas à éliminer la cocaïne.

Les chercheurs envisagent d’étendre leurs tests au dépistage de cannabis, amphétamines et autres substances contaminantes.

A lire aussi :

La montée inquiétante de l’héroïne et de la cocaïne en France

Les ados préfèrent le cannabis au tabac

Insolite : une paille pour détecter la drogue du violeur

Pour plus de détails, cliquez sur: 10% de gens ont de la cocaïne sur les doigts…sans en consommer