Attentats de l’Aude : posez vos questions sur les limites du renseignement français

Le suivi des personnes radicalisées refait débat alors que Radouane Lakdim était « fiché S ». Nathalie Cettina, directrice de recherches au Centre français de recherche sur le renseignement, vous répond dès 17 heures.

Pour plus de détails, cliquez sur: Attentats de l’Aude : posez vos questions sur les limites du renseignement français