15 mesures pour le bien-être des étudiants en santé

A l’occasion de la remise du rapport du docteur Donata Marra sur « La qualité de vie des étudiants en santé » aux ministres de la Santé et de l’Enseignement supérieur, ces dernières ont annoncé avoir retenu quinze mesures « identifiées comme des leviers de transformation » afin de réduire la souffrance des étudiants.

« Les étudiants en santé sont près de 350 000. Ils représentent l’avenir de notre système de santé. Leur bien-être, leur qualité de vie sont une préoccupation centrale, à double titre » ont souligné les ministres. « D’abord parce qu’une société qui va bien est une société dont la jeunesse va bien. Mais aussi parce que la santé et le bien-être des soignants sont des conditions indispensables au bon fonctionnement de notre système de santé et à la qualité des soins proposés ».

Zoom sur les 15 engagements

Parmi les 15 engagements, certaines mesures de soutien et d’intervention seront plus immédiates :

  • Créer dans toutes les universités une structure d’accompagnement des victimes de violence.
  • Créer dans toutes les facultés de santé une structure d’accompagnement, ouverte à tous les étudiants et former des personnes-ressources, y compris parmi les étudiants au dépistage des signes de souffrance mentale.
  • Mettre en place une cellule nationale d’évaluation des situations exceptionnelles permettant le changement de filière ou de subdivision.
  • Assurer l’évaluation systématique des lieux de stage par les étudiants.
  • Améliorer les conditions de travail en stage avec respect strict du repos de sécurité et limitation à 48 h du temps de travail hebdomadaire.

A lire aussi : Médecine : quelles sont les spécialités préférées des étudiants

Parmi les autres mesures, citons :

  • L’accès de tous les étudiants en santé à la médecine préventive, aux activités culturelles et sportives au plus tard à la rentrée 2019.
  • Une redéfinition du cursus afin de sortir d’une logique de compétition.
  • La création d’un centre national d’appui, doté de moyens spécifiques, et réunissant des enseignants de toutes les formations en santé ainsi que des structures régionales permettant le recours pour des difficultés non résolues.
  • La réalisation d’un clip pour aider les étudiants à détecter la souffrance psychique chez leurs collègues et le développement de la formation aux premiers secours en santé mentale.

A lire aussi :

Une étude alarmante sur l’état de santé des élèves infirmiers

Les étudiants en médecine recourent aux psychostimulants

Pour plus de détails, cliquez sur: 15 mesures pour le bien-être des étudiants en santé