La Poste condamnée pour ne pas avoir protégé une salariée du harcèlement sexuel et moral de son chef

Le conseil de prud’hommes de Paris a condamné, jeudi, l’entreprise à verser 126 000 euros à l’une de ses employées de Colisposte.

Pour plus de détails, cliquez sur: La Poste condamnée pour ne pas avoir protégé une salariée du harcèlement sexuel et moral de son chef

Suivez les dernières actualités sur la page facebook Le magazine